blog abonnieren

par  15.02.2020 (commentaires : 0)

blog santé : quel remède contre les piqûres d’insecte ou de méduse ?

farid zitoun : les moustiques – pratiquement impossible de les éviter

bonjour, je m’appelle farid zitoun. pour moi, amateur de marche, plongeur professionnel et amoureux de fitness, le sport fait partie de la vie au même titre que l’air que je respire. certains s’étonne que je sois si souvent de bonne humeur. c'est probablement en partie du au fait que je fais du sport avant de prendre mon service ou en sortant du travail. mon collègue, le naturopathe christian rüger, dit que j’en ai besoin, que je suis le genre de Personne qui sécrète des endorphines en faisant du sport pour se libérer l’esprit.

contrairement à l’été, où je n’enfile souvent mes chaussures de marches que tard le soir avant de partir courir, je me retrouve maintenant contraint par les journées plus courtes de l’automne. mais c’est l’enthousiasme qui compte. par 30 degrés au plus haut de l’été ou 12 degrés à la fin de l’automne. mais ce qui est moins drôle, c’est quand mes camarades de marche et moi-même nous faisons attaquer pendant notre jogging, et en ce moment, ça n’est pas rare. on ne voit pas souvent ces sales bêtes. parfois, on les entend. leur bourdonnement n’annonce rien de bon. le danger s’approche. car les femelles moustiques n’ont aucune pitié. elles veulent du sang, mon sang ou le nôtre, peu importe. elles en ont besoin pour produire des œufs. elles piquent à l’aveugle. de préférence les jambes dégoulinantes des joggeurs ou les bras nus. parfois, c’est tout un essaim qui s’abat sur notre groupe le soir. attirées par notre odeur individuelle et par le dioxyde de carbone que nous exhalons. "piqûres de moustique : oignons et chou calment les démangeaisons", vous trouverez une vidéo intéressante et pleine d’informations précieuses sur la chaîne youtube du naturheilzentrum bottrop. 

impossible d’y échapper. il y a toujours un moustique pour trouver un endroit exposé sur notre corps. le résultat, on le découvre plus tard en s'étirant sur le parking : une belle piqûre d'un r‘uge éclatant. qui démange, d’ailleurs, et avec un bouton caractéristique. un « délice infernal de démangeaison », si l’on peut dire. ma mère chauffait une cuiller en métal lorsque, enfants, nous rentrions à la maison dévorés de piqûres. la cuiller chaude était ensuite apposée à nos piqûres. ça aidait. puis elle nous laissait repartir jouer dehors avec un tissu humide et frais sur la piqûre. maintenant que c’est ma profession, je sais pourquoi : la chaleur détruit les protéines contenues dans la salive de moustique. la démangeaison disparaît.

astuce pour les Personnes allergiques : mieux vaut ne pas grignoter en terrasse

une cuiller chaude : un remède maison simple et efficace. ma longue expérience au cabinet de naturopathie de bottrop m’a appris qu’il en existe une grande variété, et pas seulement pour traiter les piqûres d’insecte. et si la guêpe avait autant envie d’un morceau de tarte aux pruneaux que nous, nous ne sortions pas toujours vainqueur du combat. si l’insecte ne se laisse pas décourager, voire dans le pire des cas qu’il pique, c’est douloureux, mais généralement pas mortel. pour la plupart d’entre nous. certaines PersonneS allergiques aux piqûres d’insecte doivent éviter à tout prix de grignoter les tartes aux pruneaux et autres délices en terrasse. ce qui me gratte simplement peut être mortel pour une Personne allergique. la discussion est close. il faut prendre des mesures d’urgence et faire venir le médecin.

les pâquerettes peuvent être utiles contre les piqûres de moustique

les Personnes non allergiques peuvent se détendre, elles n’ont pas besoin de se rendre immédiatement à l’hôpital après avoir été piquées par une « abeille tueuse » et de recevoir des soins médicaux. la pharmacie naturelle nous offre une grande variété de solutions à mettre en place en extérieur. la naturopathie utilise par exemple le jus de pâquerette râpée. vous ne le saviez pas ? alors cueillez-en une la prochaine fois qu’un moustique vous pique. et vous vivrez une expérience, probablement très surprenante : la démangeaison disparaît généralement rapidement et le gonflement peut lui aussi s’apaiser.

rencontres sous-marines – traiter les brûlures de méduse

lors d’une de mes dernières plongées, j’ai touché une méduse par inadvertance. vraiment, je ne l’ai pas fait exprès et à vrai dire je ne la connaissais pas, et je n’avais pas vraiment envie de savoir comment ça faisait. je n’étais pas encore sorti de l’eau que je le savais : je m’en serais bien passé. mais les longs cnydocites de la méduse étaient plus attachés à moi que je ne l’aurais souhaité. hors de l’eau, je le sentis immédiatement : à l’endroit où nous étions rentrés en contact, une sensation vraiment désagréable de démangeaison et de brûlure. on s’agite autour de moi. un premier coup d’œil sur ma jambe donne l’alerte. « c’était une méduse rhisostome, pas de bol mon pote » me dis-je. elles ne sont en effet pas vraiment dangereuses, mais elles font incroyablement mal et sont franchement désagréables. ce qu’elles ont de désagréable, c’est les filaments urticants qui se trouvent dans les tentacules de la méduse. quelques capsules urticantes contiennent une sécrétion toxique. si elle entre en contact avec la peau, les capsules peuvent éclater, les sécrétions s’en écoulent et provoquent une sensation de brûlure. c’est loin d’être agréable et les zébrures ne vont pas à tout le monde.

piqûre de méduse : premiers soins avec de l’eau salée et du sable

mes soins d’urgence : rincer la jambe avec de l’eau de mer. saupoudrer ensuite de sable. on a pu décoller les tentacules collées avec une carte en plastique – et j’avais ma carte de fidélité dans ma combinaison de plongée. je savais bien qu’elle me servirait à quelque chose. surtout en cas de contact avec une méduse. le soir, à l’hôtel, j’ai demandé su vinaigre, comme je l’avais appris pendant ma formation de plongée. je l’ai utilisé sur les parties abîmées de la peau. ça a marché pour moi. sans antihistaminiques. j'ai pu profiter à fond de mes vacances. je suis retourné dans l’eau dès le lendemain.

et au passage, j’ai décidé de laisser les méduses en paix et de faire un grand détour en passant à côté de ces splendides animaux. ma nouvelle devise : méduse en vue, je prends la tangente. peut-être que j’ai de la chance, que la méduse fait à ce moment-là une petite sieste et qu’elle ne me voit pas. les océanographes ont découvert lors d’une étude récente que les méduses dorment tout comme les humains. elles sont moins actives la nuit, ne réagissent aux stimulations extérieur qu’avec lenteur et récupèrent le sommeil en retard pendant la journée. je trouve ça très sympathique. moi aussi, je vis comme ça en vacances.

je vous recommande de lire à ce sujet chez le naturheilzentrum bottrop : "remède maison contre les piqûres d'insectes – tout naturellement avec l’oignon & cie." dans les news nabomade cliquez ici  

quelles sont vos astuces et vos expériences en cas de piqûre de moustique ou autre ? je suis pressé de lire vos commentaires.

 

à propos de l'auteur

farid zitoun

farid zitoun

... répand quotidiennement sa bonne humeur et son côté chaleureux autour de lui. compétence, bienveillance et volonté de diagnostiquer les maladies des patients sont autant d'atouts qui caractérisent les deux fondateurs du centre de naturopathie de la ruhr. c'est en faisant preuve d'une force impétueuse et d'un engagement sans précédent que farid zitoun s'occupe de ses patients, et bien plus. mais également dans le but de leur redonner du courage. la pédiatrie est ici l'une des spécialités particulières qui tient à coeur de ce professionnel de la médecine alternative passionné.

Retour

Ajouter un commentaire

blog nabo | naturheilzentrum bottrop

la communication dans le respect

l'équipe nabo invite à échanger les expériences, les articles et les avis dans le blog via la fonction de commentaire. l'échange doit être libre, ouvert et amical. veuillez écrire vos commentaires toujours avec respect et en rapport avec le thème même si vous ne partagez pas l'avis exprimé dans les autres articles. la possibilité d'écrire des commentaires sur les articles de blog se rapporte exclusivement aux thèmes qui y sont traités. en cas de questions particulières sur des thérapies ou des pathologies individuelles et en cas de remarque concernant le naturheilzentrum bottrop, entrez en contact avec nous ou écrivez-nous

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact