blog abonnieren

marinekorp
 13.12.2011

la thérapie pour un enfant en coma vigile part sur des bases solides

les parents se réjouissent et le naturheilzentrum bottrop s’incline devant ce militantisme

un concert pareil à une brise fraîche en pleine mer

Tous veulent aider le petit Tom - Le coût de la thérapie est assuré financièrement

Le traitement du petit Tom de Wittmund, gravement malade après une noyade accidentelle, peut se poursuivre durant les prochaines années, grâce à une grande vague d’aide et de solidarité. La contribution principale a été apportée lors du concert de charité donné mardi soir par le Marinemusikkorps Nordsee. De nombreux donateurs individuels et des organisations ont également contribué à cette réussite.

des paroles émouvantes : wittmund a un caractère exemplaire. « Ici il y a vraiment des humains qui s’engagent pour d’autres Hommes », ponctue farid zitoun dans son discours

Citons entre autres le petit Hauke Flessner qui depuis mars a collecté 1000 € pour Tom en vendant ses dessins. Hauke a vendu ses « oeuvres » pour Tom dans des bazars, lors d’expositions ou d’autres manifestations. Le maire Rolf Claußen l’a remercié mardi soir, car il avait bien sûr assisté au concert. Barleben, la ville jumelée à Wittmund qui était là mardi avec une délégation autour du maire Franz-Ulrich Kleindorff a également apporté son aide. Étaient également présents des collaborateurs du centre naturopathe de Bottrop où Tom est soigné. Le thérapeute compétent Farid Zitoun dit dans la salle de spectacles de la ville : « Ici se trouvent des humains qui s’engagent pour des Hommes. » Le traitement reposant sur la fusion des cinq techniques d’acupuncture courantes, et qui est utilisé à Bottrop de manière unique en Europe, est assuré pour deux ans.

Le Marinemusikkorps Nordsee soulève l’enthousiasme  de 600 spectateurs dans la salle de spectacles comble de Wittmund

Le concert de bienfaisance pour le petit Tom le mardi soir dans la salle de spectacles de Wittmund était remarquable à tous points de vue.  Grâce à son énorme résonance, la thérapie de Tom est assurée. « C’est de l’amour du prochain vécu », dit le maire Rolf Claußen, également président du Lions-Club Wittmund qui a coordonné l’organisation.

L’offre musicale était exceptionnelle également. Dans la salle de spectacles comble, ceux qui s’attendaient au cours de cette soirée maritime à entendre seulement des marches et des chansons de marins ont été surpris par la diversité musicale proposée par le Marinemusikkorps Nordsee de Wilhelmshafen, sous la direction rythmée et énergique du lieutenant de vaisseau Tobias Terhardt. Les musiciens, pour la plupart jeunes, de l’orchestre symphonique militaire ont fait leur apparition comme une brise fraîche en haute mer, sur une scène décorée de voiles, de cordages et d’une cloche de bateau ; après avoir sonné la cloche, ils ont mis l’ambiance dès le départ en interprétant le morceau « Anker gelichtet (levons l’ancre) » de Charles Zimmermann qui est joué en ouverture lors des cérémonies des troupes. Sans brochure de programme, le lieutenant de vaisseau Terhardt s’est fait un plaisir de se charger de l’animation, distrayant le public en décrivant les compositeurs et leur ouvrage.

levons l’ancre | annonce fièrement le bourgmestre rolf claussen « voilà un amour du prochain vécu »

En première partie, les musiciens ont démontré qu’un orchestre militaire savait aussi jouer de grands airs d’opéra. L’ouverture du « Barbier de Séville » de Rossini a montré que l’orchestre avait de bons solistes parmi les hautboïstes, les flûtistes et les clarinettistes, même si l’absence des instruments à cordes n’a pas permis d’exprimer complètement l’oeuvre. Toutefois, le Marinemusikkorps a exprimé tout son rayonnement en  interprétant en fanfare le majestueux « Königsmarsch » de Richard Strauss, que le compositeur avait écrit pour l’empereur Guillaume II et créé à Berlin. L’orchestre militaire a fait une interprétation impressionnante du morceau « Glory of David » de  Hayato Hirose, compositeur et chef d’orchestre symphonique à vent né à Tokyo en 1974, qui a voulu relater le combat biblique entre Davis et Goliath en trois tableaux, en déployant toute son expressivité, de l’andante mystique jusqu’à l’allegro maestoso. La « Theatermusic » du londonien Philipp Spark, qui est considéré comme un des meilleurs compositeurs de musique à vent contemporains,  est également conçue pour les orchestres militaires classiques. Alors que le morceau débutait avec une première phrase aux sonorités clownesques, légères et flottantes, soulignées par le jeu du carillon, l’andante dynamique tout en retenue, cependant toujours lyrique et dansant amenait l’allegro de la troisième phrase avec un coup de cymbales fulminant. Ici aussi, la soliste au haut-bois , le premier-maître Britta Grebe a fait la preuve de son talent, ainsi qu’en présentant une interprétation instrumentale toute en sensibilité de la partie chantée  d’un medley de « My Fair Lady » et de morceaux comme « Ich hätt getanzt heut Nacht » ou « Es grünt so grün », précédée une nouvelle fois d’une amusante animation.

au plus haut niveau

Les musiciens du Marinemusikkorps étaient au summum de leur forme lors de la deuxième partie en débutant avec un medley du groupe de soul, pop et funk des années 70 « Earth, Wind & Fire » avec les titres « In the stone et le superhit « September ». Entraînant le public, ils ont démontré les points forts de leur orchestre au plus haut niveau, et le plaisir qu’éprouvaient les musiciens lors de leur performance sur scène s’est répercuté dans le public qui était debout pour les accompagner en frappant dans les mains et en chantant lors de l’interprétation du medley « Käpt’n James » dans le « Happy Sound » de James Last.

la région redonne un sourire juvénile à wittmund

La soirée a été couronnée par le morceau de dix minutes « Auf großer Fahrt » joué en prolongation, nouveau au programme du Marinemusikkorps et que les citoyens de Wittmund ont entendu en première création. Deux chanteurs ont incité le public à reprendre en choeur, en chantant et en se balançant au rythme de la musique, des chansons dans le style de Hans Albers et de Freddy Quinn, ce qui a généré dans la salle de spectacles un feu d’artifice de bonne humeur. Le maire Claußen n’a pas voulu laisser partir les musiciens sans qu’ils interprètent encore un morceau de musique pour l’Avent. L’orchestre militaire a entonné ainsi dans une version chorale classique le chant d’avent « Mach hoch die Tür, die Tor mach weit », que le public a accompagné en chantant avec ferveur, en ovationnant longuement  debout les interprètes .

source :
Anzeiger für Harlingerland - Ostfriesisches Tageblatt
Am Markt 18
26409 Wittmund | Niedersachsen
04462-989181
http://www.harlinger.de


image 1 (nabo) | farid zitoun | naturheilzentrum bottrop lors de son discours public dans la salle de spectacles de wittmund

image 2 (privée) | christian rüger avec tom au naturheilzentrum bottrop

image 3 (anzeiger für harlingerland) | marinemusikkorps nordsee dans la salle de spectacles de wittmund

image 4 | christian rüger & farid zitoun dialoguant avec elka ortgies de la ville de wittmund | basse-saxe

image 5 (privée) | tom

Retour

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact