blog abonnieren

naturheilzentrum site de tournage et parfaite coulisse pour une production cinématographique
 05.09.2016

nabo-news : le centre de thérapie naturopathe de bottrop est redevenu site de tournage et parfaite coulisse pour une production cinématographique

journées passionnantes sur le plateau de tournage d’un film au hotspot pour la santé du naturheilzentrum

pour anja bien, qui dans la vie normale est assistante de réception et de communication au naturheilzentrum bottrop, ces journées étaient à nouveau exceptionnelles. elle se souvient des jours sur le plateau de tournage : « absolument passionnants et avec des tâches tout à fait différentes ». pour quelques jours, une équipe de tournage de dix Personnes s’est chargée de la régie dans les locaux du centre de santé en médecine alternative. le nabo comme coulisse cinématographique. la régisseuse katharina mihm s’est installée dans le bâtiment du pittoresque quartier de la mairie de bottrop avec les acteurs, les assistants et les techniciens.

le tournage comportait plusieurs prises de vues pour la réalisation de scènes pour « wir werden singen » (nous allons chanter). la régisseuse berlinoise a investi cinq années de recherches dans ce film et écrit elle-même le scénario. durant l’été, les tournages ont eu lieu dans la métropole de la ruhr. une coulisse authentique. car l’action de cette production arthouse se déroule dans ce secteur. katharina mihm raconte une histoire passionnante. elle parle du journaliste viennois leo bernstein (joué par martin visher). celui-ci se rend dans la ruhr pour le mariage d’un ami. un accident de voiture et le retour du loup dans cette région marquée par l’industrie le font rester plus longtemps que prévu. le loup divise la région. une initiative citoyenne prend partie pour la vie de l’animal, le gouvernement par contre veut à tout prix empêcher son extension.

le centre pour le traitement curatif de nature de bottrop a fait une filmset

devant l’objectif de la caméra au naturheilzentrum – des célébrités du monde du cinéma dans la ruhr

dans la production à petit budget, les rôles sont tenus par des acteurs de premier rang. jeanne werner et irina potapeko y participent aux côtés de martine visher. les tournages ont lieu entre autres à duisburg, essen, bochum, dinslaken et marl. une station-service de gladbeck a également servi de coulisse pour le film.

au cours du tournage qui a duré plusieurs semaines, l’équipe du film en provenance de vienne et de berlin a séjourné dans une vieille auberge d’essen. on se retrouve le soir pour dîner dans la salle commune corporative. «c’est là qu’au cours de la conversation que l’équipe de tournage a évoqué le naturheilzentrum bottrop, qui serait une coulisse parfaite pour certaines scènes du scénario», se souvient l’assistante de direction sandrina koppitz. «le contact avec farid zitoun a été rapidement établi.» dès le départ, le naturopathe a trouvé le projet passionnant et a été enthousiasmé par l’histoire de leo, le retour du loup et l’expérience vécue par l’équipe au contact des HABITANTS de la ruhr. sandrina koppitz est encore conquise aujourd’hui: «tout le monde a été formidable.» spontanés, ouverts et tout de suite prêts à aider en toutes circonstances – voici comment les collaborateurs du tournage ont perçu les habitants de la ruhr. farid zitoun également. lorsque katharina mihm a été informée par son location scout chargé par la production du film et sandrina koppitz de l’ambiance authentique régnant dans les locaux du naturheilzentrum bottrop, elle a été immédiatement enthousiasmée par les motifs du lieu de tournage. «en tant que créatifs, nous n’avons pas eu à convaincre longtemps farid zitoun qui nous a immédiatement apporté son aide sans complications bureaucratiques, en nous permettant d’utiliser l’institut de santé en médecine complémentaire comme site de tournage et comme scène pour notre film durant les mois d’été.

naturheilzentrum bottrop site de tournage pour une production cinématographique dans la ruhr

équipement spécial sur le plateau de tournage de bottrop

il y avait beaucoup à faire avant pouvoir donner le premier clap de départ sur le lieu de la production cinématographique. ainsi au naturheilzentrum bottrop, les salles de réunions ont abrité les vestiaires, les salles de thérapie les accessoires et les salles de traitement le maquillage. même l’utilisation du mobilier a été détournée par les éclairagistes et les techniciens du son. pendant ce temps, les régisseurs et leurs assistants se sont prélassés sur les chaises de régie pendant le tournage. des projecteurs ont illuminé dans la consultation la scène au cours de laquelle leo discute avec un médecin de ses problèmes suite à l’accident. « pour refléter l’atmosphère stérile d’un hôpital, plusieurs choses ont été modifiées durant le tournage », se souvient anja bien. des chaises longues pour le traitement ont été reléguées dans d’autres pièces thérapeutiques lors du tournage, des ustensiles de médecine alternative et beaucoup d’éléments qui contribuent normalement à créer l’atmosphère particulière du nabo ont été déplacés pour la coulisse de la salle de consultation.

les acteurs et l’équipe de production ont vécu un véritable équilibre work-life

pendant le tournage au cours des mois d’été, le nabo-team a pris soin de l’équipe du film. « heureusement que nous avions la pause estivale à ce moment, sinon cela n’aurait pas été possible et j’aurais dû renoncer  à une passionnante expérience entre la garde-robe , le maquillage, la réception et le plateau, » dit anja bien. les protagonistes du film étaient plus qu’heureux de cette formidable coulisse. « pour moi, le naturheilzentrum fait partie de mes motifs préférés parmi les endroits où nous avons tourné dans la région de la ruhr,» affirme sandrina koppitz. « pour les acteurs et les réalisateurs c’était dans l’ensemble une expérience nouvelle, mais avant tout très particulière que de tourner momentanément à cet endroit. »

le 11 septembre est le dernier jour de tournage prévu pour les acteurs, la régisseuse katharina mihm et son équipe de tournage. le film « wir werden singen » doit être achevé au printemps 2017 et faire une grande tournée des festivals en tant que production à petit budget. d’ici là, il s’agit de peaufiner l’image, le son et le montage. « notre objectif est bien sûr de susciter l’enthousiasme avec notre film sur la ruhr et nous rêvons qu’il réussisse à percer dans les grandes salles de cinéma d’allemagne et des pays voisins comme l’autriche ou la suisse, » dit sandrina koppitz.

journées passionnantes pour l'équipe de télévision sur le site de tournage naturheilzentrum bottrop

une chose est sûre: ensemble avec l’équipe du nabo, ainsi que farid zitoun & christian rüger du naturheilzentrum bottrop, anja bien fera partie des premiers à assister depuis leurs fauteuils de cinéma à la première officielle du film pour suivre avec leo les traces des loups dans la ruhr.

Retour

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact