blog abonnieren

par  15.02.2020 (commentaires : 0)

des vacances santé – le son des cloches de vaches plutôt que des sonneries de téléphone ?

vacances en famille dans les pâturages : une pause santé loin de la technologie et de la vie quotidienne 

certains d’entre vous me connaissent déjà en Personne ou indirectement : bonjour, je m’appelle sonja hagen, et peut-être m’avez-vous déjà rencontrée. je viens de rhénanie et j’habite dans les environs de cologne ; dans l’équipe créative du nabo, le centre de naturopathie de bottrop, j’emploie mes talents et ma formation de graphiste pour participer à la conception de détails photo et design. cet été, j’ai regardé un article vidéo sur le « kuhkuscheln », la pratique des câlins aux vaches, sur le blog santé et lifestyle des youtoubeurs et naturopathes farid zitoun et christian rüger et un autre film comprenant des astuces santé autour des « compétences média en vacances ». et c’est comme ça que j’ai eu l’idée de tenter l’expérience et de mettre en pratique les conseils du naturheilzentrum et de le partager.

 

voilà comment les vacances devraient être – loin de tout – en pleine nature – dans le calme absolu. voilà ce qui me passait par la tête tandis que nous passions devant un pâturage (apparemment) paisible lors d’une randonnée dans les alpes. moi, une citadine pure jus, je rêvais soudain de solitude et de vie simple. avons-nous réellement besoin d’une cuisine entièrement équipée, d’une douche à jet pluie ou d’un lave-linge ? quelques semaines par an, on peut tout à fait s’en passer. en toute conscience.

cette idée ne me quitta pas, je fis des recherches, je voulus en savoir plus. et après avoir fouillé à droite, à gauche, je découvris qu’il était possible de louer une des huttes pour les vacances. l'été suivant, nous ouvrîmes les portes d’un siècle d’antan : notre cabine était très ancienne et comprenait un équipement frugal. pour chauffer de l’eau, mettre du chauffage ou cuisiner, nous devions allumer un four dans la cuisine qui datait probablement de l’époque de mes grands-parents. le seul confort dont nous disposions était le courant électrique et une petite salle de bain toute simple. devant la cabine, il y avait une étable toute simple. tous les jours, matin et soir, le fermier, m. rupert, remontait de la vallée pour venir chercher les vaches sur les pâturages, les traire dans l’étable et les remettre en liberté.

 

nous sommes les seuls humains à vivre ici

toute la durée de notre séjour, nous sommes les seuls humains à vivre dans ces petits pâturages. j'ai trouvé le calme que je recherchais, sans aucun doute. les mugissement de nos voisines à quatre pattes et le tintement de leurs cloches était à peu près tout ce que nous entendions. nos filles, lea et male (13 et 11 ans), apprécient tout particulièrement cette semaine dans les alpes. dès qu’elle voient rupert monter le sentier qui mène aux pâturages, rien ne peut les retenir. ce fermier peu bavard et exceptionnellement patient apprécie beaucoup l’enthousiasme des filles. elles peuvent le suivre partout et mettre la main à la pâte. elles adorent aller chercher les vaches. les animaux vivent là en pleine nature, il n’y a pas d’enclos ni de barrières. elles ne se rendent dans la petite étable que pour y être traites.

chaque vache porte un nom propre. lea et male savent les distinguer pratiquement depuis le début. ces paisibles ruminants ont une personnalité à part. chacune d’entre elles a une attitude reconnaissable en quelques jours. par exemple, rosalie est la seule vache à refuser qu’on la traie dans l’étable. cette bonne dame est enceinte. ses hormones lui jouent souvent des tours. et la voilà chaque soir devant notre cabine à attendre avec indignation qu’on vienne la consoler. et son humeur monte généralement en flèche. rosalie savoure les séances de câlins à grandes goulées. mais elle n’est pas la seule. que le corps d’une vache est chaud et doux ! quelle sensation agréable de caresser rosalie. on ressent tout de suite le calme qui s’en dégage. et il est contagieux.

les animaux dictent le déroulement de la journée

le déroulement de la journée dans une cabine de ce genre est tout à fait différent d’une journée passée à la maison ou dans d’autres lieux de vacances. on l’a vécu de première main. les animaux donnent le rythme. et la nature aussi. on doit prévoir les tâches quotidiennes. et avec précision. est-ce qu’on a assez d’eau chaude ? est-ce que les réserves de nourriture suffisent pour les jours qui viennent ? il faut même bien planifier les déchets. tout n’y est pas aussi simple qu’à la maison, dans notre vie quotidienne réglée. on n’a pas tout à portée de main, tout n’est pas immédiatement disponible. et tout à coup, tout ne va pas de soi.

tout le monde n’est pas fait pour se lever tôt et se coucher avec les poules, c’est vrai. ni pour supporter les 150 mouches et plus qui virevoltent autour de nous tous les jours. pourquoi ? ça va de soi, le tas de fumier se trouve juste derrière la maison.

la clé de la détente et du bonheur

mais c’est justement le fait de lâcher prise et de se concentrer sur la vie simple du quotidien dans les montagnes qui est la clé de la détente et du bonheur pendant cette semaine. notre famille est tout ce qui compte dans ces moments. passer toute la journée dehors, loin de la civilisation. c'est quelque chose de très important pour moi. ici, je peux me détendre complètement, faire une pause. tout ce qui semble important perd son importance. être ensemble, jouer, parler autour du poêle chaud et confortable, pas de sonnerie intempestive de téléphone portable ni d’ordinateur pour accaparer tout notre temps. observer les enfants, les regarder s’amuser avec les animaux. elles passent toute la journée à se promener en plein air. à jouer jusqu’à ce que la nuit tombe. depuis quelques jours, on sent la pression retomber, on se sent devenir plus joyeux et content, alors qu’en fait on ne fait rien de plus que de vivre.

nous n’oublierons jamais ces vacances – elles resteront une expérience unique. pas aussi facile à confondre que ces vacances à la plage dans un hôtel, pas aussi effréné qu’un séjour dans un centre de loisirs, pas aussi fatigant que de visiter une ville. des vacances dans les pâturages, comme celles-là, sont quelque chose de particulier. authentique. et quand j’ai une journée stressante et que je repense à ce séjour, je n’ai qu’une envie, c’est de refaire mes valises…

quelle est votre idée de vacances reposantes, quelle en est votre expérience ?

à propos de l'auteur

naturheilzentrum bottrop

naturheilzentrum bottrop

… un centre de santé innovant, un lieu de détente, un établissement de naturopathie. beaucoup de cœur et un engagement passionné doublés d'une compétence professionnelle constituent le noyau de nabo. dans le blog santé, vous trouverez de bons conseils en un seul clic : des conseils d'expert, des infos et des actualités sur la médecine alternative, rien n'est laissé au hasard. des connaissances pratiques avec pour objectif de promouvoir activement la santé, un concept qui profite aux patients, mais pas seulement.

Retour

Ajouter un commentaire

blog nabo | naturheilzentrum bottrop

la communication dans le respect

l'équipe nabo invite à échanger les expériences, les articles et les avis dans le blog via la fonction de commentaire. l'échange doit être libre, ouvert et amical. veuillez écrire vos commentaires toujours avec respect et en rapport avec le thème même si vous ne partagez pas l'avis exprimé dans les autres articles. la possibilité d'écrire des commentaires sur les articles de blog se rapporte exclusivement aux thèmes qui y sont traités. en cas de questions particulières sur des thérapies ou des pathologies individuelles et en cas de remarque concernant le naturheilzentrum bottrop, entrez en contact avec nous ou écrivez-nous

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact