blog abonnieren

beatrix gutmann écrit sur le blog
par  15.02.2020 (commentaires : 0)

super food ou ragoût de carottes? bien se nourrir pour prévenir les maladies – thème du blog de naturopathie

beatrix gutman écrit sur le blog

baies de goji, soja, gingembre et aloe vera. smoothies verts avec des graines de chia et du lait d’amande, gratin de patate douce et de brocoli avec des pâtes de lentilles sans gluten parsemé de fromage vegan. les compositions et les plats exotiques trouvent des amateurs dans des vidéos et des magazines de cuisine modernes.

bonjour, je m’appelle beatrix gutmann. j'habite et je travaille en esse, je suis journaliste et manager en réseaux sociaux dans une entreprise de communication. j'aime voyager et je voyage beaucoup, et j’écris des articles de blog pour parler entre autre de cela. je ne peux pas et je ne veux pas m’imaginer la vie sans internet, et on dit de moi que je suis une numérique pure et dure. je m’intéresse de près au thème de la "nature & alimentation saine", c’est une véritable passion pour moi.  

les chaînes de cuisine comme tasty ou tastemade connaissent un succès énorme ; ils montrent comment préparer un repas en accéléré. http://www.sueddeutsche.de/medien/kochvideos-frittiertes-snickers-und-mit-kaese-ueberbackenes-generiert-viele-klicks-1.3060835

l’aspect des plats joue un rôle central – on appelle ça du „ food porn“. l'essentiel est que ce soit beau. internet regorge d’articles sur des menus détox, des plats sans viande et sans glucide ou à base de fruits et de légumes bio. présentés bien entendu par de belles Personnes en bonne santé, qui le restent entre autres en se nourrissant bien. ces vidéos provoquent un intérêt croissant pour la cuisine et pour la nourriture en général. notons qu’une grande quantité de choses sont créées et vendues sous le concept de healthfood ou superfood.

manger moderne, c’est manger sainement

i lest important de manger sainement, et le fast food ou les produits prêt à la consommation n’y correspondent pas. quand j’étais petite, ma mère était à la maison et il y avait tous les jours un plat cuisiné maison, des carottes vichy par exemple, ou bien du chou-rave et des pommes de terre, des potées et bien sûr parfois de la viande, le week-end en général. les petits pois étaient écossés à la main, les lentilles étaient laissées à tremper et les légumes étaient toujours frais, de saison et ne sortaient pratiquement jamais d’une boîte de conserve. c'était sain, même si je trouvais ça ennuyeux. j'aurais nettement préféré manger une pizza surgelée ou des raviolis en boîte.

aujourd'hui, je suis contente quand maman prépare des carottes, une salade verte avec son assaisonnement typique et des pommes de terres salées qu’elle seule sait si bien faire.

j'ai décidé de devenir végétarienne il y a bien des années, la viande ne me manque pas. au fil du temps, j’ai arrêté de manger d’autres choses. plus de boissons sucrées, presque que de l’eau et du thé sans sucre. j'ai simplement changé ça au cours des années et il s’agit d’un processus. de nombreux titres négatifs de journaux ont mis le sujet de l’alimentation au premier plan et je ne suis pas la seule à avoir développé une vision critique à cet égard.

health food, vegan et bio

les bloggeurs food racontent leurs succès après avoir changé d’alimentation et conseillent de consommer des aliments sans gluten. il faut que ce soit bio, sans lactose et low carb. à mon avis, ça rend plus malade qu’autre chose. 

les fabricants se frottent les mains, parce que les produits sans gluten et sans lactose ont connu une croissance de 23 % sur le marché. alors qu’environ 80 % des consommateurs de produits sans lactose ne sont pas intolérants.

j'ai appelé mon mémoire de fin d‘études „on ne serait pas tous un peu lohas ?“. j’ai parlé des différents types de consommateurs, j’ai interrogé des entreprises sur leurs produits et j’ai observé le mode de vie des adeptes du lohas à la loupe. au fond, il s’agit de renoncer aux produits industriels pour revenir aux anciens fruits et légumes et aux produits durables fabriqués sans exploitation. c'est une bonne chose à laquelle se plient plutôt les Personnes ayant de bons revenus. pourtant, manger sainement ne coûte pas plus cher et cela ne demande pas plus d’efforts. edeka a pris ce thème comme sujet de son dernier spot publicitaire, où il le caricature. cette publicité a provoqué des réactions variées. il a reçu autant d’éloges que de critiques, mais l’équipe en charge des réseaux sociaux fait un bon travail et n’ignore aucun de ces deux aspects.

des carottes, du chou-rave et de la rhubarbe du jardin

quand je repense à mon enfance, les produits étaient régionaux et de saison. on faisait la cuisine et on mangeait peu de viande. on mangeait les fraises en été, on les ramassait dans le jardin, comme la rhubarbe et les groseilles à maquereau. en hiver, on mangeait du chou frisé et des navets. quand on en avait trop, on le faisait cuire et on en faisait de la compote. ma mère ne travaillait pas, ce qui nous offrait ce luxe. ses plats étaient sains, durables et ne coûtaient pas cher. si on essaye un peu, ça n’est pas si difficile. franchement ? „on ne serait pas tous un peu lohas“ ? si vous cherchez de vraiment bons conseils sur le thème de la santé, de l’alimentation et du style de vie, vous devriez vous abonner au videoblog du naturheilzentrum bottrop sur youtube. les vloggeurs et naturopathes de bottrop, farid zitoun et christian rüger, offrent en un mot un petit bout de santé en plus dans leurs clips vidéo „gesundheit 2 go“ depuis le cabinet de naturopathie. toutes les 2 semaines – rien que ça – et drôle, passionnant et très informatif. je le recommande chaudement ! 

quelle est votre expérience concernant les différents types d’alimentation ? je serai ravie de poursuivre une conversation animée. 

 

 

à propos de l'auteur

gastautorin beatrix gutmann

l'auteur invité beatrix gutmann

... est manager en réseaux sociaux chez une grande entreprise de communication. elle vit et travaille en esse, aime voyager et voyage beaucoup, écrit des articles passionnés à ce sujet pour des blogs et est une numérique pure et dure. elle ne peut pas imaginer de vivre sans internet.

Retour

Ajouter un commentaire

blog nabo | naturheilzentrum bottrop

la communication dans le respect

l'équipe nabo invite à échanger les expériences, les articles et les avis dans le blog via la fonction de commentaire. l'échange doit être libre, ouvert et amical. veuillez écrire vos commentaires toujours avec respect et en rapport avec le thème même si vous ne partagez pas l'avis exprimé dans les autres articles. la possibilité d'écrire des commentaires sur les articles de blog se rapporte exclusivement aux thèmes qui y sont traités. en cas de questions particulières sur des thérapies ou des pathologies individuelles et en cas de remarque concernant le naturheilzentrum bottrop, entrez en contact avec nous ou écrivez-nous

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact