Loading...
news

News santé du Naturheilzentrum Bottrop – pourquoi le temps qu’il fait nous

Christian Rüger
News santé du Naturheilzentrum Bottrop – pourquoi le temps qu’il fait nous

Maux de tête, migraines et la tension qui fait des cabrioles – les naturopathes conseillent de baigner ses bras dans l’eau froide

Le soleil brille haut dans le ciel, les températures dépassent nettement les 15 degrés dès le matin. Mais c’est justement au printemps que ces journées ne marquent pas la règle.

Le temps peut changer radicalement dans la nuit. Nous nous réveillons pour voir un ciel couvert à la place d’un bleu lumineux. Nous pouvons ranger au placard notre veste légère et en ressortir notre parka d’hiver. En avril, ne te découvre pas d’un fil – l’adage a raison, comme souvent.

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Les cabrioles que le temps danse à cette période et qui se succèdent à une cadence rapide peuvent miner l’humeur et bien plus encore. Elles provoquent des troubles de la santé chez de nombreuses Personnes. Les changements brutaux de température représentent un véritable facteur de stress. « Pour une raison toute simple », dit Farid Zitoun du Naturheilzentrum Bottrop. « Ils demandent à notre organisme de s’adapter rapidement. »

Le corps humain réagit aux changements de température et de climat, ajoute Christian Rüger. La température du corps doit toujours être de 37 degrés Celsius. Dans le cas d’un changement rapide de température, cela exige un travail d’orfèvre de la part de notre organisme. Souvent, le corps réagit par des maux de tête. Et les troubles de la circulation sanguine touchent bien des gens. Le terme à retenir est la sensibilité aux changements climatiques.

Que peuvent faire les personnes sensibles aux conditions météorologiques ?

Le temps a une influence sur notre bien-être – mais ça ne rend pas vraiment malade

« On parle de sensibilité au climat dans le cas de troubles définis liés aux changements de température et de climat. » mais les naturopathes du centre de prévention et de rééducation de Bottrop sont d’accord pour dire que le temps qu’il fait ne nous rend pas vraiment malades. « La sensibilité aux changements climatiques », écrit Angela Schuh, professeure de climatologie médicale à l’université Ludwig-Maximilian de Munich dans son livre sur le climat biologique, « tient en grande partie au manque d’entraînement du corps tout entier. » Cela mènerait le corps à ne plus savoir s’adapter assez rapidement et par les bonnes sécrétions corporelles aux différentes conditions climatiques.

Le temps peut avoir une influence sur notre condition

Plus les changements de temps sont brutaux, plus les effets sur notre bien-être sont importants

Les changements rapides et extrêmes de temps sont les plus susceptibles de provoquer ces problèmes. Plus les changements sont brutaux, plus les effets sur notre bien-être sont importants. La capacité d’adaptation individuelle de notre corps, selon les praticiens du cabinet de naturopathie de la Ruhr, jouerait un rôle décisif. Si certaines maladies réduisent la capacité de régulation de la Personne touchée, cela peut causer des problèmes. Par exemple chez les Personnes ayant une tension trop élevée ou trop basse. Le temps leur pose souvent problème.

Des chercheurs ont étudié les effets précis du temps qu’il fait et de ses différents effets sur les humains dans le cadre d’une étude de grande envergure sur la sensibilité aux changements climatiques. Cette étude a été commandée par l’office fédéral pour l’environnement en 2013 (http://www.dwd.de/de/home/home_node.html). L’institut de démoscopie d‘Allensbach a interrogé 1.623 Personnes à ce sujet. La moitié d’entre eux pensait que le temps avait une influence sur leur santé. 59 pour cent se plaignaient de maux de tête et de migraines, 55 pour cent de fatigue et d’épuisement (49 pour cent). Les douleurs articulaires (42 pour cent) et les troubles du sommeil (40 pour cent) constituent d’autres symptômes.

La forme physique peut aider à faire face à la sensibilité aux conditions météorologiques

Les douleurs liées au temps qu’il fait concernent plutôt les femmes que les Hommes

En Grande-Bretagne, des chercheurs se sont également penchés sur ce sujet en détail. Des chercheurs de l’université de Manchester ont analysé les données de 9.000 Personnes souffrant de douleurs chroniques afin de déterminer s’il existe une corrélation entre le temps et les poussées de douleur des Personnes interrogées. Ces dernières provenaient de trois grandes villes britanniques (Leeds, Norwich et Londres). On leur a demandé de tenir un journal détaillé de leurs douleurs sur plusieurs mois. Les résultats montrent que le niveau de douleur diminue à mesure que les températures montent (février à avril). En juillet, cela recommença à empirer nettement. D’après les scientifiques, cela est dû à la chaleur humide qui règne pendant cette période.

Qu'est-ce qui se cache derrière la sensibilité aux conditions météorologiques ?

Il n’existe encore aucune preuve de l’existence des douleurs liées aux conditions climatiques. La recherche continue son œuvre. Au deuxième trimestre de cette année, les scientifiques britanniques présenteront d’autres résultats pour soutenir leur hypothèse. Mais ils savent d’ores et déjà que les douleurs liées aux conditions climatiques touchent plus souvent les femmes que les Hommes. Cela s’applique également aux troubles liés aux conditions climatiques en général. Mais mâle ou femelle, c’est surtout le froid qui a une influence critique sur notre santé. La sensibilité aux conditions climatiques touches souvent les enfants.

Un bain de pieds tièdes renforce la circulation sanguine en cas de changements de temps

Farid Zitoun et Christian Rüger savent d’expérience que pour renforcer la circulation sanguine en cas de changement de temps, un bain de pieds tiède peut faire des merveilles. « Dans l’idéal, on y ajoute une poignée de sel de cuisine ou de sels médicaux de la pharmacie. » Les bains de bras ont également des effets bénéfiques. Remplissez simplement le lavabo d’eau froide, plongez-y les bras jusqu’au milieu des bras. Balancez-les doucement. Sortez les bras après 20 secondes et séchez-les. « Au travail, on peut aussi le faire dans une moindre mesure », explique Christian Rüger : laissez simplement couler de l’eau froide à l’intérieur des deux poignets. « Mais pas plus d’une minute. »


Christian Rüger
A propos de l'auteur
Christian Rüger
... consacre sa vie à la santé. il touche les HOMMES avec son savoir et son calme incomparables, mais également et surtout parce qu'il est intéressé. en tant que représentant de confiance de la naturopathie de demain, le dirigeant de naturheilzentrum bottrop transmet son savoir, notamment en tant qu'auteur, professeur et enseignant. les patients se fient particulièrement à ses capacités à traiter les maladies des yeux chroniques dégénératives. avec ses approches thérapeutiques, christian rüger enrichit la médecine complémentaire et est pour cela très estimé au-delà des frontières allemandes.
Contributions actuelles
Shape
News
4 min.

Faire de l’exercice en plein air est bon pour la santé, ça n’est pas un secret. Bien des personnes font du … Lire la suite

Main portant des lunettes de soleil devant une prairie d'été et un ciel bleu Shape
News
5 min.
Lettre d'information actuelle : Canicule, soleil, problèmes de peau ou pollen & allergie - c'est maintenant qu'il faut agir

Heinrich Heine trouvait que l'été allemand n'était qu'un hiver peint en vert. Bien sûr, l'Eifel … Lire la suite

Shape
News
4 min.

Les dernières études montrent que les smoothies remplacent de plus en plus souvent le petit-déjeuner classique Le petit-déjeuner classique constitué … Lire la suite


  • de
  • en
Dots
Top