blog abonnieren

 29.02.2020

Exigence de rentabilité pour les médecins: les patients veulent avoir plus de temps pour les consultations

De nombreux patients et médecins se plaignent du manque de temps dans les salles de consultation – Quelles solutions la médecine complémentaire peut-elle offrir?

Les chiffres sont clairs: seuls 32 % des Allemands sont satisfaits des soins médicaux, comme le montre l'enquête «Healthcare Barometer 2019» de PricewaterhouseCoopers (https://www.pwc.de/de/gesundheitswesen-und-pharma/healthcare-barometer-2019.html).

La principale raison de cette insatisfaction générale? Les médecins prennent trop peu de temps pour les consultations. Réciproquement, de nombreux médecins veulent également plus de temps pour leurs patients, mais échouent en raison de l’exigence croissante de rentabilité. La médecine complémentaire, avec ses formes de traitement axées sur l'être humain, peut-elle construire un pont ici?

«Mon médecin ne prend pas assez de temps» – Un dilemme pour les patients et les médecins

Quand on se rend chez le médecin, ce dernier ne dispose souvent que d’un temps limité pour se consacrer aux préoccupations des patients. La raison principale en est la forte pression sur les coûts, car les conversations avec le patient sont généralement peu lucratives pour les médecins, comme le montre cet article de WDR, entre autres (https://www1.wdr.de/mediathek/video-viele-aerzte-wuenschen-sich-mehr-zeit-fuer-ihre-patienten-102.html).

Pour Farid Zitoun, directeur du Naturheilzentrum Bottrop, cela reflète une faiblesse du système: «Au cours des dernières décennies, le système de soins de santé en Allemagne est devenu de plus en plus axé sur la rentabilité, de sorte qu'il est devenu une espèce de «système de soins à la chaîne» dont l'efficacité est réduite. Malheureusement, les préoccupations des patients sont souvent laissées de côté.»

Les économies voulues par le système de santé réduisent le temps consacré à la thérapie

En moyenne, les médecins généralistes en Allemagne ne prennent que huit minutes par patient, selon une étude à grande échelle de l'Université de Cambridge (https://bmjopen.bmj.com/content/7/10/e017902). Dans d'autres pays, par contre, les patients passent beaucoup plus de temps dans la salle de consultation. La Suède, en tête, atteint même une moyenne de plus de 22 minutes par consultation – ce qui montre que les choses pourraient être différentes.

Les patients veulent plus de temps – mais les médecins aussi

Cette étude de la Fondation Carstens, par exemple, montre que la situation actuelle va à l’encontre des souhaits de nombreux patients: https://www.carstens-stiftung.de/artikel/welche-behandlungsmerkmale-schaetzen-patienten.html. Par exemple, les éléments «temps» et «écoute active» sont des priorités absolues pour la plupart des Personnes interrogées.

Des études le confirment : l’importance du temps consacré aux traitements pour de meilleurs résultats thérapeutiques

Pour le naturopathe Farid Zitoun, ce résultat n'est pas surprenant: «Beaucoup de gens qui viennent nous voir se sentent abandonnés par leur médecin. Il existe des études qui prouvent que l'attention positive que les médecins accordent à leurs patients joue en soi un rôle essentiel dans le succès du traitement. Malheureusement, les consultations médicales ne rendent pas justice à ce fait dans la réalité.»

Même les médecins critiquent de plus en plus la situation, comme l'a appris la Marburger Bund du Bade-Wurtemberg, l’association des médecins salariés et fonctionnaires en Allemagne, en interrogeant ses membres (https://www.marburger-bund.de/baden-wuerttemberg/pressemitteilung/ergebnisbericht-der-mitgliederbefragung-des-marburger-bundes). Selon 90 % des médecins interrogés, les soins prodigués aux patients seraient meilleurs s'ils avaient plus de temps à leur consacrer – un chiffre univoque.

Les médecins voudraient avoir plus de temps : la pression économique dans les cabinets

L’humain au centre des préoccupations – la médecine complémentaire prend le temps

Bien que la situation des médecins soit complexe et qu’une réforme soit peut-être nécessaire, la médecine complémentaire, avec son approche entièrement axée sur l'être humain, constitue un pont: «En tant que naturopathes, nous pouvons prendre beaucoup de temps pour nos patients et les prendre en compte dans leur intégrité. Cela signifie entre autres comprendre la situation et l’histoire médicale d’une Personne dans son intégralité. Le temps supplémentaire dont nous disposons en tant que spécialistes complémentaires en naturopathie nous laisse la liberté d'écouter simplement et nous permet d'établir une relation de confiance avec le patient, ce qui est très important pour la suite du traitement», sait Zitoun son expérience quotidienne.

Il n'est donc pas surprenant que de plus en plus de gens se tournent vers la naturopathie.

Les naturopathes de Bottrop : une perception holistique grâce à la gestion du temps

Avec un peu de chance, une bonne dose d'humour est également en jeu – et le NABO en a beaucoup, comme le prouve la nouvelle vidéo de Farid Zitoun et Christian Rüger, deux blogueurs lifestyle.

Dans son article de blog "L'humour au travail - du plaisir à travail?", l'auteur invité Stephan Brenk décrit l’effet positif que l'humour peut avoir sur la vie professionnelle quotidienne.

Retour

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact