Loading...
blog

Dans le blog de santé du nabo: le topinambour riche en vitamines – il ressemble au gingembre, en plus épicé

Auteur invité Christa Herlinger
Dans le blog de santé du nabo: le topinambour riche en vitamines – il ressemble au gingembre, en plus épicé

La journaliste Christa Herlinger parle de ce tubercule bon pour la santé dans son blog

Bonjour, je m’appelle Christa Herlinger et en tant que journaliste, ménagère et maman, je me préoccupe naturellement aussi de ce qui touche à une alimentation saine. Le mouvement urban gardening a également atteint notre journal. L’un de mes collègues est lui aussi très fan. Et depuis peu le fier propriétaire d’un jardinet. Ce qui nous a d’abord fait sourire, mais que nous trouvons très classe maintenant. Car il nous rapporte régulièrement à la rédaction des exemplaires de ce que produit sa parcelle. Et pas seulement pour regarder. Il insiste pour qu’on goûte, qu’on emporte et qu’on s’en serve à la maison. En été, il y a eu des groseilles et des framboises. Les mirabelles étaient particulièrement savoureuses

YouTube

En chargeant la vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Nous avons essayé à tour de rôle des recettes aux courgettes et utilisé des tomates en salades ou en purée. Mais récemment, il nous a tous fait réfléchir. Un beau matin, il est arrivé tout joyeux au bureau, agitant un sachet transparent avec un étrange contenu. «quelqu’un en veut?» a-t-il lancé à la cantonade, s’approchant avec son sachet. De quoi, osa finalement demander quelqu’un. Car nous ne savions pas vraiment ce qu’étaient ces étranges petits tubercules qu’il avait récoltés dans les plates-bandes de son jardinet. Des topinambours nous révéla-t-il. Nous n’étions guère plus avancés. Mais il s’extasia immédiatement, il faut les essayer, nous montrant de plus près les tubercules mauves. Des topinambours? Jamais entendu parler. Mais pourquoi pas.

Le tubercule polyvalent – dans le pays de Bade, on en fait une eau de vie au goût terreux

Après un regard critique sur la chose bizarre dans sa main, la collègue trouva que ça ressemblait à du gingembre. L’odeur est différente, constata-t-elle. Nous nous sommes donc laissé initier aux secrets de la plante mystérieuse. Le tubercule au nom bizarre est originaire d’Amérique du Nord et d’Amérique Centrale. Mais comme le prouve mon collègue passionné de jardinage, il est aussi cultivé en Allemagne maintenant. Et même à grande échelle nous dit-il. Principalement dans les régions de brandebourg et de bade. On y distille une eau de vie à la saveur terreuse – rappelant paraît-il lointainement l’enzian. L’eau-de-vie issue des tubercules est avant tout servie comme digestif.

Mais nous ne sommes pas censés en tirer de l’eau-de-vie, de ces petits tubercules. Ils sont davantage destinés à être mangés, nous révéla le passionné des jardinets. Lavez-les bien nous a-t-il recommandé. Et pour la préparation, nous avions le choix. Les râper finement en salade. Ou comme légumes poêlés au beurre, ces tubercules s’avèrent, paraît-il, délicieux.

La journaliste Christa Herlinger sur le blog du nabo

Le topinambour : une plante sans doute souvent vue, sans être reconnue

Car le topinambour est un proche parent du tournesol et a comme lui une belle floraison jaune. Okay, on peut toujours essayer, me suis-je dit. D’autant plus que le collègue nous a énuméré les avantages des tubercules de topinambour pour la santé. Mais comme je voulais avoir davantage de précisions, j’ai interrogé le naturopathe Farid Zitoun à l’institut de santé de Bottrop. Riche en fibres, plus chargé en fer que les épinards, rassasiant et peu calorique. Et voilà que les naturopathes Farid Zitoun & Christian Rüger louent les qualités sanitaires de ce tubercule, son goût et ses propriétés.

Mais j’ai tout de même été pensive quand la collègue du bureau d’à côté – qui a elle aussi les doigts verts – m’a raconté durant la pause-déjeuner qu’elle ne connaissait que les fleurs de topinambour. «ça ressemble à un petit tournesol , tu en as sûrement déjà vues». C’est bien possible, mais je ne pouvais m’imaginer qu’en plus des belles fleurs, il pouvait y avoir quelque chose de comestible. Mais comme me l’avait expliqué le naturopathe Christian Rüger du Naturheilzentrum Bottrop: on n’a jamais fini d’apprendre.

J’ai dégusté mes premiers tubercules en salade. Leur léger goût de noisette m’a convaincue. Depuis, j’ai déjà essayé beaucoup de choses. Ma recette préférée vient de Jamie Oliver. C’est un gratin délicieux. Et très simple à réaliser.

Peut-être aurez-vous envie de reproduire la recette ? Si vous aimez les artichauts, vous aurez dans tous les cas goût au topinambour. J’en suis certaine.

Recette simple à reproduire

  • 850 g. De topinambours
  • 100 ml de crème (ou alternativement de la crème végane, aussi appelée cuisine)
  • 200 ml de crème fraîche (alternativement p.ex. Crème fit de berief soja fit)
  • 2 grandes gousses d’ail
  • 1 citron
  • 3 cuillers à thé de thym séché
  • 200 g. de parmesan (alternativement du parmesan vegan : 150g de noix de cashew natures, 25g. de flocons de levure, 3/4 de cuiller à thé de sel, 1/4 de cuiller à thé d’ail en poudre à mouliner en farine au blender)
  • de la chapelure fraîche (alternativement p.ex. de la chapelure d’épeautre d’été végane)
  • de l’huile d’olive
  • sel et poivre

bien laver les tubercules, au mieux les brosser et les couper en fines tranches, presser le citron, éplucher et hacher l’ail.

Préchauffer le four à 220°c (chaleur tournante)

Mélanger le jus de citron, la crème fraîche, l’ail, les ¾ du parmesan et le thym dans un saladier, saler et poivrer abondamment. Incorporer les topinambours. Verser le tout dans un plat à gratin, saupoudrer avec la chapelure et le restant de parmesan et enfourner. Faire mijoter environ 45 minutes en recouvrant d’une feuille de papier aluminium. Puis poursuivre la cuisson de 15 à 20 minutes à découvert. Cela permet d’avoir une croûte bien craquante.

Naturheilzentrum Bottrop Blog Topic : topinambour - le miracle du tubercule sain ?


Auteur invité Christa Herlinger
A propos de l'auteur
Auteur invité Christa Herlinger
... est rédactrice. elle vit et travaille dans la région de la ruhr. en tant que journaliste, elle s’intéresse aux histoires derrière les visages. accessoirement, elle est également maman, gestionnaire de famille et bloggeuse passionnée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.



Nétiquette pour une communication respectueuse

l’équipe nabo invite à échanger les expériences, les articles et les avis dans le blog via la fonction de commentaire. l’échange doit être libre, ouvert et amical. veuillez écrire vos commentaires toujours avec respect et en rapport avec le thème même si vous ne partagez pas l’avis exprimé dans les autres articles. la possibilité d’écrire des commentaires sur les articles de blog se rapporte exclusivement aux thèmes qui y sont traités. en cas de questions particulières sur des thérapies ou des pathologies individuelles et en cas de remarque concernant le naturheilzentrum bottrop, entrez en contact avec nous ou écrivez-nous.

Contributions actuelles
Shape
Blog
4 min.

Thème actuel du blog de nabo : récupérer favorise la santé Bonjour, je m’appelle Monika Haase. Je suis naturopathe depuis de nombreuses années … Lire la suite

Shape
Blog
11 min.

Diagnostic de la maladie de Krabbe : Christine Babic raconte la vie avec Anna, sa fille handicapée, les angoisses, la … Lire la suite

Une jeune femme se mouche dans un champ de colza Shape
Blog
11 min.
Atchoum : Le changement climatique prolonge également la saison des allergies

Il n'y a pas un seul homme moderne qui ne se soit pas plaint à … Lire la suite


  • de
  • en
Dots
Top