Loading...
blog

Le traumatisme crânien et 3 moments importants que nous avons vécus avec notre fils André au centre de naturopathie de Bottrop

Auteur invité Regina Vogel
Le traumatisme crânien et 3 moments importants que nous avons vécus avec notre fils André au centre de naturopathie de Bottrop

Il y a 20 ans, André, le fils de l'auteure invitée Regina Vogel, a subi un grave traumatisme crânien lors d'un accident. En tant que mère, elle raconte son expérience dans le NaBo-Blog.

C’est arrivé juste avant le premier dimanche de l’Avent, en novembre 2002 : Notre fils André, alors âgé de 22 ans, a eu un accident de voiture sur le chemin du travail et a été hospitalisé avec un grave traumatisme crânien. Nous n’avons jamais su comment l’accident avait pu se produire. Pour moi, cela ne sert à rien de connaître la cause a posteriori – c’est arrivé, nous devons vivre avec et aller de l’avant.

Herbe décorative sur fond de ciel bleu

Après l’accident, André a d’abord été hospitalisé à la clinique Paracelsus de Zwickau. Après environ trois semaines, alors qu’il était encore dans un état végétatif, il a été transporté par hélicoptère dans un centre de rééducation à Hessisch Oldendorf, entre Hanovre et Bielefeld. Il y est resté presque deux ans. Ce fut une période difficile pour notre famille. Il a suivi beaucoup de thérapie – en fait, nous n’avions pas le droit d’y assister, mais des exceptions ont été faites. Nous faisions environ 800 kilomètres chaque week-end pour le voir. Au bout de six mois, c’était trop dur pour nous. J’ai donc cherché un appartement près de la clinique et du travail à Hessisch Oldendorf et j’y suis restée, même si j’avais encore un deuxième enfant à la maison.

1 x 1 n’est pas 2!

À la clinique, les thérapeutes ont fait passer à André de nombreux tests pour savoir quel était son niveau de réactivité et dans quelle mesure son cerveau avait été endommagé lors de l’accident. Il ne pouvait pas parler. Lors de l’un de ces tests, la thérapeute lui a donné deux réponses à des questions et André devait choisir une réponse en bougeant sa langue vers la gauche ou vers la droite. Lors de l’évaluation, il avait presque tout juste, et c’est là qu’ils ont remarqué qu’il comprenait ce qu’on lui disait. J’ai ensuite imaginé des exercices similaires pour André : J’ai pris des photos et d’autres choses de la maison et je les lui ai montrées. Et j’ai confectionné des petites cartes. Sur l’une d’elles, il y avait écrit « 1 x 1 = 1 », sur l’autre « 1 x 1 = 2 ». Et puis je lui ai montré les deux cartes et je lui ai demandé de regarder dans la direction de la bonne réponse. C’est alors qu’André, qui était autrefois très bon en maths, m’a regardée et a ri. Il a dû penser : « Maman, il y a quelque chose qui ne va pas chez toi. J’ai alors rendu les tâches de plus en plus difficiles et j’en ai parlé aux thérapeutes. Ils l’ont tout de suite testé et ont été très surpris qu’il puisse faire autant de choses. Au bout d’un an, André est sorti de l’hôpital en tant que patient en fin de traitement, bien qu’il soit toujours dans un état végétatif. Entre-temps, mon mari avait déjà fait aménager la maison pour que nous puissions le ramener à la maison.

Portrait de Regina Vogel
Regina Vogel a déjà fait de nombreuses expériences positives avec la médecine alternative

« Toi aussi ! » – les premiers mots

Après avoir eu André à la maison pendant environ un an et demi, nous avons parcouru pour la première fois les 500 kilomètres qui nous séparaient du centre de naturopathie de Bottrop, suite à une bonne recommandation. Cela a été difficile. André ne pouvait pas parler, il ne pouvait manger qu’avec une sonde gastrique, et c’était un problème pour nous, les parents, de le faire monter dans la voiture. Mais avec le fauteuil roulant, cela s’est mieux passé que prévu. Après les premières séances de thérapie au NaBo, nous n’avons d’abord pas remarqué de progrès. Mais à un moment donné, j’étais assis avec André dans la salle de traitement. Comme j’avais besoin de force, les naturopathes Farid Zitoun et Christian Rüger m’ont également posé quelques aiguilles d’acupuncture. J’étais assis en biais derrière mon fils et je lui ai dit : « Regarde, tu as des aiguilles roses dans le pied ! » Et là, il s’est retourné, m’a regardé et a dit tout doucement : « Toi aussi » C’étaient ses premiers mots !

Détail d'une main avec l'unité de commande du fauteuil roulant
Naturopathie et traumatisme crânien (TCC) – des possibilités et des chances offertes par la combinaison de la médecine et de la médecine empirique

Ne pas perdre espoir

Aujourd’hui, André peut mieux parler qu’à l’époque, mais le son est très brouillé. Le degré de réussite dépend toujours de la forme du jour. En outre, il a reçu une unité de commande pour l’ordinateur, de sorte qu’il peut aussi l’utiliser pour communiquer. Mais nous essayons toujours de maintenir la parole pour qu’il reste entraîné. André est du genre à se battre, à vouloir, à mordre, même après de nombreuses années. Il aimerait bien passer toute la journée sur son vélo Motomed ou sur son entraîneur d’équilibre. Un médecin de la clinique BG de Halle, où nous allons tous les deux ans pour nous faire soigner, nous a dit un jour : « Ne perdez pas espoir ! Nous avons déjà vécu beaucoup de choses » Et cela nous a redonné un peu de motivation. Je pense que si l’on a perdu tout espoir, on n’a probablement plus la force de se battre !

André Vogel attend son traitement au centre de naturopathie de Bottrop
Ça va bientôt commencer – André dans l’espace salon du centre de naturopathie de Bottrop (en abrégé : NaBo)

Trois choses

Lorsque je parle parfois à d’autres Personnes d’André et du centre de naturopathie de Bottrop, je dis toujours : « L’André a prononcé ses premiers mots à Bottrop, et l’André a mangé sa première part de gâteau à Bottrop ! » En effet, juste après l’acupuncture, lorsqu’il a parlé pour la première fois, il a dit qu’il voulait du gâteau. Quand je lui ai dit qu’il ne pouvait pas manger de gâteau, il m’a regardé d’un air si dévoué que je l’ai emmené chez le boulanger. J’ai acheté une tarte à la crème parce que je pensais qu’elle glisserait mieux. Il l’a tout de suite dévorée en route ! C’est d’ailleurs à Bottrop ou au Centro d’Oberhausen que notre fils a mangé sa première bouchée de pizza, il y a déjà 15 ans.

Regina et André Vogel avec Christian Rüger dans la salle de traitement
L’aiguille est en place – le traitement convient. Une thérapie dans une atmosphère détendue avec la participation des proches. Ce qui fait du bien à André, sa mère le soutient également

A nouveau à Bottrop

Après une pause, nous nous rendons à nouveau avec André au centre de naturopathie de Bottrop. D’une certaine manière, nous pensions que la charge financière, en plus de la maladie de mon mari et de Corona qui s’est ajoutée entre-temps, était trop importante pour continuer les traitements. Lorsque mon état s’est récemment aggravé, nous avons décidé en famille de retourner à Bottrop. Une autre raison était qu’une prescription ophtalmologique de gouttes pour les yeux avait entraîné des problèmes chez André, notamment à cause des effets secondaires. Maintenant, les choses s’améliorent à nouveau pour nous. Nous sommes heureux et reconnaissants qu’une amie de ma belle-mère nous ait conseillé à l’époque de nous rendre dans cet établissement de médecine complémentaire dans la région de la Ruhr. Et nous sommes reconnaissants pour ce que nous avons réussi à faire avec Farid Zitoun et Christian Rüger dans le cabinet de naturopathie de Bottrop !

Herbe d'ornement à contre-jour
La santé par la tradition issue de la nature

Thérapie holistique

Farid Zitoun et Christian Rüger, les naturopathes du centre de naturopathie de Bottrop, se sont spécialisés dans une forme particulière d’acupuncture. La thérapie par stimulation se base ici sur une technique d’acupuncture spéciale et peut être utilisée de manière ciblée comme approche d’action, entre autres chez les patients souffrant d’un traumatisme crânien. Mais aussi chez les patients en coma dépassé ou victimes d’un accident vasculaire cérébral. Le traitement s’adresse de manière tangible au patient, mais implique aussi particulièrement les proches. Les parents et les partenaires font l’expérience d’un échange positif avec d’autres Personnes concernées. J’en profite à chaque séjour. On se soutient et se motive mutuellement, on se donne des conseils et on en reçoit – ce sont des rencontres qui font de l’effet et du bien !

André Vogel est poussé dans la camionnette par son père en fauteuil roulant
De nouvelles voies dans le Sprinter aménagé pour les Personnes handicapées – le père Vogel et son fils en route pour un traitement depuis les monts Métallifères jusqu’à l’établissement de Bottrop pour la médecine complémentaire

Connaissez-vous cela?

Vous occupez-vous aussi d’un proche ou d’un ami qui a subi un TCC ? Un traumatisme crânien (TCC) est une lourde charge, non seulement pour les Personnes concernées, mais aussi pour les membres de la famille et les partenaires, ce qui bouleverse parfois tout le planning de vie. Quelles expériences positives avez-vous faites ? Écrivez-moi dans les commentaires !


Auteur invité Regina Vogel
A propos de l'auteur
Auteur invité Regina Vogel
... vit avec son mari et son fils André dans un environnement rural dans les monts Métallifères. Outre les soins intensifs qu'elle prodigue à son fils, elle apprécie un mode de vie proche de la nature. Ainsi, elle récolte dans son jardin des baies et des fruits qu'elle a cultivés elle-même et, dans ses plates-bandes, des herbes et des légumes pour la cuisine. En automne, on peut la rencontrer en train de cueillir des champignons dans la forêt. Ses expériences avec la médecine en général et la médecine alternative ou la naturopathie sont toutes positives, surtout lorsqu'elles sont combinées - ici, par exemple, avec le cabinet de naturopathie de Bottrop, mais aussi, de manière générale, dans les établissements de rééducation, les services de soins et chez les médecins qui la suivent dans son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



Nétiquette pour une communication respectueuse

l’équipe nabo invite à échanger les expériences, les articles et les avis dans le blog via la fonction de commentaire. l’échange doit être libre, ouvert et amical. veuillez écrire vos commentaires toujours avec respect et en rapport avec le thème même si vous ne partagez pas l’avis exprimé dans les autres articles. la possibilité d’écrire des commentaires sur les articles de blog se rapporte exclusivement aux thèmes qui y sont traités. en cas de questions particulières sur des thérapies ou des pathologies individuelles et en cas de remarque concernant le naturheilzentrum bottrop, entrez en contact avec nous ou écrivez-nous.

Contributions actuelles
Shape
Blog
5 min.
La journaliste Christa Herlinger parle de ce tubercule bon pour la santé dans son blog

Bonjour, je m’appelle Christa Herlinger et en tant que journaliste, ménagère et maman, je me préoccupe naturellement … Lire la suite

Shape
Blog
4 min.

Thème actuel du blog de nabo : récupérer favorise la santé Bonjour, je m’appelle Monika Haase. Je suis naturopathe depuis de nombreuses années … Lire la suite

Shape
Blog
11 min.

Diagnostic de la maladie de Krabbe : Christine Babic raconte la vie avec Anna, sa fille handicapée, les angoisses, la … Lire la suite


  • de
  • en
Dots
Top