blog abonnieren

par  04.07.2019 (commentaires : 0)

Vegan? Oh non! - Pourquoi le véganisme divise autant

Ou: Pourquoi les végétaliens peuvent se passer de l'index levé

Le bonjour d'Essen! Je m'appelle Katy Reichelt et je gère le restaurant végétalien Farbenfroh dans le quartier Rüttenscheid avec mon partenaire Izzettin Tas. Être végétalien est pour moi bien plus qu'un simple mode d’alimentation. C'est un mode de vie, une attitude fondamentale. C'est aussi une autre vision du monde, ou plutôt : une vision de la manière dont le monde pourrait paraître meilleur. Le bien-être des animaux y occupe bien sûr une place importante. Je trouve terrible la manière dont l'agro-industrie postmoderne traite les animaux. Quiconque a déjà vu des photos de certaines fermes d'élevage ou d'abattoirs sait peut-être de quoi je parle.

Mais ce n'est pas tout. Après tout, il y a encore davantage de bonnes raisons de renoncer à la consommation de produits d'origine animale. Il y a, par exemple, la question de la protection de l'environnement: L'élevage intensif des animaux libère d’énormes quantités de méthane, ce qui contribue de manière importante au changement climatique (https://www.umweltbundesamt.de/daten/land-forstwirtschaft/beitrag-der-landwirtschaft-zu-den-treibhausgas#textpart-2). Le régime végétalien a aussi des avantages sur le plan de la santé selon différentes études (https://www.healthline.com/nutrition/vegan-diet-studies), entre autres en améliorant les valeurs glycémiques et en diminuant le taux de cholestérol.

Pour moi Personnellement, ce sont des raisons suffisantes pour s’engager sur la voie de la vie végétalienne. Cependant, je suis toujours surprise de voir à quel point la question divise la société.

Pourquoi les végétaliens sont-ils perçus d’une manière si critique?

Franchement, il m'est difficile de comprendre ce qu’on peut avoir exactement contre le véganisme. Pourtant, moins de souffrance pour les animaux, c'est formidable, tout comme d’avoir moins de gaz à effet de serre. Et pourquoi se plaindre si des concitoyens veulent vivre en meilleure santé? Néanmoins, j'ai déjà rencontré des gens critiques, parfois même presque hostiles envers les végétaliens. Si l'on demande les raisons, il arrive souvent que l'on fasse d'abord des déclarations qui ont trait au fait qu'être végétalien n'est pas si sain que cela et que les arguments écologiques doivent également être relativisés.

Végane, végétalien ou végétarien ? Trouver ce qui nous convient en tâtonnant

Même si certaines Personnes pourraient le voir de cette façon, cela ne m’explique pas le rejet en partie flagrant. Cependant, en creusant un peu, on bute sur une autre raison: il y a visiblement un certain nombre de non-végétaliens qui se sentent condamnés par les végétaliens. Ce qui est intéressant, c'est que ce sentiment est apparemment moins le résultat d'un contact direct avec les végétaliens, mais le fait que la seule existence des végétaliens suffit à le déclencher. J'ai déjà rencontré des gens qui se sont soudainement sentis obligés de se justifier de manger des produits animaux. Ils se sont soudain sentis coupables d’avoir fait une chose qu'ils trouvaient parfaitement évidente auparavant.

Les végétaliens et la position de supériorité morale

D'une part, je trouve passionnant que le véganisme incite les gens à réfléchir et à s'interroger sur eux-mêmes et sur leur propre comportement. Mais Personne ne devrait se sentir condamné, parce que si vous savez comment les gens fonctionnent, vous savez qu’il est très rare que cela soit productif. On suscite plutôt une réaction de défi et on accroît la division entre les Personnes.

Câliner plutôt que manger ? Question de morale, de protection de l’environnement et d’éthique

Toutefois, il ne serait pas tout à fait juste, à mon avis, d'en rester là. Si on observe pourquoi certains non-végans ont l'impression d'être sur le banc des accusés, il faut malheureusement reconnaître que l'attitude de certains végans y participe certainement. Le véganisme semble être devenu un but de vie pour certaines Personnes. Malheureusement, pour une part de ces Personnes, il y a aussi une sorte de pensée missionnaire, qui se heurte à l'incompréhension et au rejet de beaucoup de gens.

Bien que je n'aie jamais perçu une telle attitude dans mon environnement Personnel, lorsqu’on voit par exemple dans les forums en ligne ou les salons de discussion comment les végans se parlent quelquefois entre eux, c’est parfois presque honteux. Il ne reste pratiquement rien du respect de l'individu.

Être végétalien ne signifie pas perdre le respect

J’exploite le restaurant Farbenfroh depuis presque deux ans maintenant. Parmi mes clients réguliers figurent des végétaliens, mais aussi de nombreux végétariens et mangeurs de viande qui aiment simplement manger des plats savoureux sans produits d’origine animale.

Zitoun et Rüger examinent les faits : le véganisme – pas de quoi se déchirer

Je suis heureuse de pouvoir faire réfléchir les gens sur certaines choses dans leur vie, tant que je suis convaincue que c'est positif pour eux. Que quelqu'un donne une chance au véganisme ou qu'il veuille simplement réduire sa consommation de viande. Peu importe comment quelqu'un se décide ou ce qu'il mange: je respecte tout le monde à égalité. Je ne condamne Personne pour manger de la viande, même si je pense qu'il y a de bons arguments contre cette consommation.

Cependant, le mode de vie végétalien ne s’organise pas de lui-même; il nécessite de lui consacrer une étude approfondie des aliments et des nutriments afin d'assurer une alimentation équilibrée. Aussi l'ingestion de comprimés vitaminés, par exemple pour l’apport en vitamine B12, en fait partie dans la majorité des cas. J'espère pouvoir malgré tout encourager les gens à reconsidérer leur attitude à l'égard de la consommation d'aliments d’origine animale.

Quelle est votre position au sujet des végans et du véganisme? Avez-vous déjà songé à renoncer à la consommation de produits d'origine animale? Ou avez-vous déjà vécu des expériences similaires en rencontrant d'autres Personnes comme moi? Écrivez vos histoires dans les commentaires, je me réjouis de vous lire!

Vegan ou végétarien : taste the difference

Pour en savoir plus sur la façon de mener une vie saine en tant que végétalien, regardez la nouvelle vidéo de Farid Zitoun et Christian Rüger sur le canal
Naturheilzentrum Bottrop YouTube-Kanal Ils l'ont tournée dans mon restaurant, une expérience très intéressante pour moi. À la fin, mon partenaire Izzettin leur a préparé une bonne soupe à l'ail des ours. Pour que vous puissiez également en profiter, je vous en donne la recette de la soupe végétalienne à l'ail des ours. Prenez plaisir à la cuisiner!

Soupe végétalienne à l'ail des ours

Ingrédients (Recette pour 4 portions):

100g d’alsan (margarine végétale)

1 gros oignon

1 botte d'ail des ours

2 gousses d'ail

500 ml de crème de soja

200 ml de bouillon de légumes (ou d'eau)

Huile de colza

Muscade

Sel

Poivre

Une recette saine et haute en couleur – astuce nabomade

Préparation:

Épluchez d'abord les oignons, coupez-les grossièrement et faites-les frire dans un peu d’huile de colza. Ajouter l'ail pressée et l'ail des ours.

Mélanger le tout, blanchir brièvement et déglacer avec du bouillon de légumes ou de l'eau. Laisser mijoter pendant 10 minutes. Ajouter la crème de soja et porter à ébullition. Assaisonner à son goût avec de la muscade, du sel et du poivre.

Enfin, ajouter 100 g d'alsan doux en remuant jusqu'à ce qu'elle soit complètement fondue, puis réduire en purée à l'aide d'un mixeur plongeant pour obtenir une soupe crémeuse.

Bon appétit!

à propos de l'auteur

Gastautoren Katy Reichelt & Izzettin Tas

Les auteurs invités Katy Reichelt & Izzettin Tas

... ont fondé le restaurant végétalien Farbenfroh à Essen-Rüttenscheid en avril 2017. Katy Reichelt (née en 1990) a d'abord suivi une formation de gérante d'hôtel, puis a travaillé dans diverses entreprises du secteur de la restauration. Le cas est similaire pour son cofondateur Izzettin Tas (né en 1984), qui, après une formation de boulanger, a d'abord travaillé dans plusieurs entreprises du secteur gastronomique avant que les deux ne décident de fonder leur propre restaurant. Avec leur menu toujours végétalien, les deux veulent montrer quels mets savoureux peuvent être réalisés à partir de fruits, de légumes et autres produits.

Retour

Ajouter un commentaire

blog nabo | naturheilzentrum bottrop

la communication dans le respect

l'équipe nabo invite à échanger les expériences, les articles et les avis dans le blog via la fonction de commentaire. l'échange doit être libre, ouvert et amical. veuillez écrire vos commentaires toujours avec respect et en rapport avec le thème même si vous ne partagez pas l'avis exprimé dans les autres articles. la possibilité d'écrire des commentaires sur les articles de blog se rapporte exclusivement aux thèmes qui y sont traités. en cas de questions particulières sur des thérapies ou des pathologies individuelles et en cas de remarque concernant le naturheilzentrum bottrop, entrez en contact avec nous ou écrivez-nous

*veuillez observer nos informations générales sur les thérapies que nous proposons.

contact

une bonne relation

le charme de l´unicité du naturheilzentrum bottrop : distances courtes, experts compétents assurant un contact direct, disponibilité personnelle, éloquence et complaisance, fiabilité convaincante, transparence et attention.

contact